Constructeur de maisons individuelles depuis 50 ans

dans tout le sud-ouest de la France​​

Comment clôturer le terrain de sa maison neuve ?

Accueil » Blog » ACTUALITÉ » Comment clôturer le terrain de sa maison neuve ?

Table des matières

Clôturer le terrain de sa maison neuve est une étape importante lorsque l’on fait construire sa maison. Élément durable, la clôture doit être planifiée au même titre que la maison. C’est un élément important qui délimite votre chez-vous et en offre la première impression. Fonctions, esthétique, durabilité, voici quelques clés pour vous aider à trouver la clôture adaptée a votre maison neuve.

Clôturer le terrain de sa maison neuve en fonction de ses besoins

Une clôture pour délimiter son terrain

La première fonction d’une clôture est de délimiter son terrain. Dans la majorité des cas, elle prend place en limite de propriété. Rien de plus facile que de la construire au moment de la construction de la maison, puisque le terrain vient généralement d’être borné. Mais rien n’empêche de placer la clôture différemment. Elle ne doit simplement pas empiéter chez le voisin.

Construire une clôture pour protéger son intimité

L’objectif d’une clôture, c’est aussi de se protéger des regards indiscrets. Attention cependant à ne pas créer une sensation d’étouffement dans un petit jardin avec une clôture trop haute. Une hauteur entre 1,50 et 1,75 mètres suffit à bloquer la vue des passants. Côté aspect, vous avez le choix, mais les surfaces pleines ou légèrement ajourées seront idéales.

Les palissades bois protègent le jardin et la maison des regards indiscrets.

Clôturer le terrain de sa maison neuve pour se sentir en sécurité

Les clôtures hautes supérieures à 2 mètres sont plus difficiles à franchir, de même que les surfaces lisses qui offrent peu de prises à une tentative d’escalade. Certains éléments en fer forgé, utilisant des picots défensifs et autres dispositifs anti-intrusion existent. Enfin, les matériaux résistants et maçonnés, comme le ciment, la brique et la pierre, résistent au perçage et la création de passages.

Voir notre article : Les étapes pour aménager son jardin au moment de la construction

 

Une clôture qui protège la maison neuve du vent d’Ouest sur la côte Atlantique

Une clôture ajourée pour sa maison neuve dans le Sud-ouest

On ne met pas n’importe quelle clôture dans une région très venteuse. Le long de la côte Atlantique, à Arcachon, la Rochelle, sur la côte Basque ou dans la Région Bordelaise, une clôture pleine exposée au vent d’Ouest peut vite se retrouver par terre. De plus, ce type d’obstacle très étanche, s’il réduit le vent à son aplomb, augmente sa vitesse quelques mètres plus loin. Mieux vaut privilégier des protections ajourées qui laissent passer 50% du vent.

Quels matériaux pour la clôture brise-vent de la maison neuve ?

un bon brise-vent filtrera une partie du souffle, sera résistant et bien ancré dans le sol. Brandes de bruyère et panneaux ajourées en bois rempliront facilement cette fonction. L’idéal étant les écrans naturels, à planter au printemps, en dehors des périodes de fortes tempêtes. On estime généralement qu’un brisevent protège une zone d’une largeur équivalente à environ 10 fois sa hauteur.

Une clôture anti-bruit dans le Sud-Ouest

La pollution sonore est aujourd’hui un vrai problème de société. Si votre maison neuve se situe à proximité d’une route ou dans un environnement urbain bruyant, il est aujourd’hui possible d’isoler sa maison contre ces désagréments comme nous l’expliquions dans ce précédent article. Des solutions existent également pour atténuer les bruits ambiants et profiter également de votre jardin.

Les panneaux antibruit limitent la gêne. Ces barrières acoustiques possèdent un isolant acoustique qui va réfléchir ou absorber les ondes sonores. Ici, les solutions pleines seront plus efficaces et doivent se situer au plus proche de la source de nuisance qui peut être la pompe à chaleur de votre voisin, une route etc..).

Pour mieux comprendre l’intérêt des murs anti-bruit, lire le guide « Réaliser son mur antibruit » réalisé par le CidB, centre d’information sur le bruit.

Le muret rehaussé ouvre l’espace sur l’extérieur

Quels matériaux pour clôturer le terrain de sa maison neuve ?

La clôture maçonnée

Pierre, brique ou parpaing, la clôture maçonnée est la plus classique. Elle peut prendre des formes variées et évoluer au fil du temps. Les murs sont généralement enduits dans la finition choisie (talochée fin ou grattée). La teinte reprendra généralement celle de l’enduit de la maison, mais d’autres possibilités existent si elles sont permises par le PLU.

Un  muret rehaussé comme clôture de maison neuve

Une autre possibilité est celle d’un muret bas qui pourra être ensuite rehaussé par un autre matériau (grille en ferronnerie, claustra en bois, végétation. Cette solution qui conjugue les matériaux offre plus de rythme à la clôture et la rend moins monotone, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison

Une clôture en bois pour sa maison neuve

Les clôtures en bois offrent un rendu naturel tout en préservant votre intimité. Lames, panneaux occultant, brise-vue, treillis, il existe une grande variété de modèles disponibles dans des essences variées. Lames horizontales ou verticales, le bois permet aussi aux plus bricoleurs de fabriquer une clôture élégante et originale qui s’adapte à tout type d’architecture. Côté entretien, les lames de bois sont généralement traitées pour une plus grande durée de vie. Il est également possible d’appliquer des huiles ou lasures pour préserver la couleur originelle.

Les clôtures bois, comme les haies conservent un aspect naturel qui s’intègre bien dans le paysage Landais.

 

Offrir un écrin végétal à sa maison neuve

La solution la plus écologique est certainement la clôture végétale qui dynamise les jardins et offre un abris aux hérissons, de la nourriture aux oiseaux etc.. Les arbres et arbustes d’origines locales sont à privilégier pour une meilleure adaptation au territoire. Les feuillages denses et persistants, comme le laurier ou le cyprès servent à la fois de brise vue et de brise vent. Côté entretien, la haie végétale est plus contraignante qu’une clôture classique. Une taille une à deux fois par an est en effet de rigueur.

Les clôtures synthétiques

Moins élégantes que les autres types de clôtures, les clôtures PVC sont peu onéreuses et sont tout de même variées. Les composites offrent un aspect plus qualitatif. Mélange de bois et de résine, elles sont disponibles dans une large palette de couleurs et de modèles (panneaux, lames…). Si l’entretien des matériaux synthétique est aisé, ce sont des matériaux jetables qui se rayent et n’autorisent pas les changements, de teintes notamment.

Les clôtures composites imitent les matériaux naturels et sont simples d’entretien

Les clôtures métalliques

Robustes et design, les clôtures métalliques sont proposées sous différentes formes, généralement des panneaux faciles à installer. Palissades pleines, tôles perforées, lames en aluminium, brise vue ou brise vent. Il existe de nombreuses formes, et coloris. Les clôtures métalliques ont pour avantage de bien vieillir et de pouvoir être repeintes.

Clôturer le terrain de sa maison neuve, à qui faire appel?

La clôture n’est pas le travail du constructeur de maison individuelle. Celui-ci ne s’occupe généralement pas de l’aménagement extérieur. Chez Maisons Sic, les intervenants sont cependant de bon conseil et vous aident à trouver les partenaires locaux qui sauront vous aider à aménager votre jardin. « La clôture ne rentre pas dans le contrat de construction de maison individuelle. Nous ne sommes pas paysagiste ou pisciniste. Néanmoins, quand mes clients sont loin, il m’arrive souvent de m’occuper des demandes de devis », explique ainsi José Dias, directeur régional de l’agence de Paris pour le constructeur maisons Sic.

Intégrer sa clôture au paysage

La clôture est le premier élément visible depuis la rue. Pour l’intégrer harmonieusement au paysage, celle-ci reprend généralement les codes alentours. Elle se place ainsi dans la continuité des clôtures voisines (hauteur, matériau ou teinte). La conception doit s’inspirer de modèles et techniques traditionnels, alors que les matériaux modernes encouragent aujourd’hui une grande hétérogénéité.

Quelle réglementation pour sa clôture dans le Sud-Ouest?

Si clôturer son terrain est un droit définit par l’article 647 du code civil, le plan local d’urbanisme ou le règlement de copropriété de votre lotissement peuvent vous contraindre dans le choix des matériaux, la forme, la hauteur ou la couleur. En l’absence de réglementation locale, c’est l’article 663 qui s’applique. Il limite la hauteur des clôtures à 3,20 mètres dans les villes de plus de 50.000 habitants et à 2,60 m dans les autres localités. Pour en savoir plus consultez le site officiel de l’administration française.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Email
WhatsApp
Continuer la lecture

Autres articles récents