Constructeur de maisons individuelles depuis 50 ans

dans tout le sud-ouest de la France​​

Le dessinateur projeteur, au plus près de vos plans de maison neuve

créer plans maison neuve

Table des matières

Comme déjà présenté par l’architecte de Maisons SIC, notre entreprise familiale, qui fête cette année ses 50 ans de constructions de maisons individuelles, a son propre cabinet d’étude, internalisé. En son sein, les dessinateurs-projeteurs ont un rôle primordial dans l’adaptation des plans de maisons neuves aux désirs des clients. 

 

Dessinateur-projeteur : concrétiser, sur écran, le projet né dans la tête d’un architecte

Le métier de dessinateur-projeteur du bâtiment est associé aux projets les plus variés dans la construction. Comme expliqué par l’Onisep, le dessinateur projeteur “définit l’architecture d’un ouvrage à l’aide de plans ou d’images en 3D, afin qu’il puisse être construit avec précision. Ce professionnel calcule les dimensions en fonction des documents fournis par l’architecte, établit les plans et schémas de l’ouvrage à réaliser et s’efforce de traduire le plus fidèlement possible l’idée initiale en tenant compte des données techniques transmises par les ingénieurs. Il constitue une maquette numérique du bâtiment. Cette maquette virtuelle permet d’éditer le plan de détail de chaque pièce avec ses différentes vues. Il existe aussi des dessinateurs-projeteurs dans d’autres secteurs industriels (automobile, aéronautique, mécanique, plasturgie).”

 

Maisons SIC, une entreprise familiale où il fait bon travailler

Fabrice Rimonteil est dessinateur projeteur chez Maisons SIC depuis 2016. Une entreprise qu’il connaissait bien puisqu’il y avait déjà travaillé il y a 10 ans. “Suite à la crise, j’avais été licencié, j’étais parti dans un bureau d’étude, chez un concurrent, à villeneuve sur lot puis j’ai re-postulé à Maisons SIC en 2016. Ils me connaissaient, je connaissais déjà aussi et j’habite juste à côté, je suis de la région, à seulement 3 kilomètres.” 

Celui qui se destinait à faire sport études rugby ou paysagiste a découvert, via son goût pour le dessin, le métier de dessinateur et a passé un BEP à Villeneuve sur Lot puis un bac Pro sur Bordeaux. Aujourd’hui, son métier lui plaît énormément car, dans la création de plans, chaque journée est différente. D’autant que Maisons SIC est une entreprise agréable, familiale, où l’ambiance est bonne.

 

Le métier très concret de dessinateur-projeteur

Le dessinateur projeteur a peu de liens directs avec le client, travaillant essentiellement avec les commerciaux et un peu avec les conducteurs de travaux. Il reçoit donc les dossiers des commerciaux, qui sont d’abord passés par Caroline Cantaloube l’architecte du bureau d’étude. Les commerciaux disposent d’un catalogue de maisons Maisons SIC mais il arrive très souvent que les clients arrivent avec leurs propres plans. Le dessinateur projeteur doit alors remettre le plan au propre sur le logiciel pour pouvoir le chiffrer derrière. En effet, une fois qu’est fait le dessin à plat, avec les dalles, les toitures, les bassement et les fondations, il est possible de lancer le logiciel de calcul, qui va donner les prix pour toutes les fournitures de la maison. Le principe étant de bien tomber dans l’enveloppe du client. 

Cela crée donc un devis. Les dessinateurs projeteurs vont sortir une notice, avec le prix final et renvoyer le tout au commercial afin qu’il le présente au client. Ce plan va alors servir de base de travail pour vendre la maison au client. 

Une fois que le projet est signé, les commerciaux vont monter un projet “permis” et il va être nécessaire au dessinateur projeteur d’approfondir un peu plus son travail, de créer les coupes, les façades, les insertions, les plans de masse, les plans de situation, pour pouvoir déposer le permis. Puis il faut à nouveau chiffrer le contrat. Sans les plans que fait le dessinateur, pas de permis. Et une fois le permis et les prêts accordés, une mise au point est faite avec les conducteurs de travaux. Là, sont abordés les plans électriques, voire de nouvelles modifications à faire. Le dossier revient alors au bureau d’étude pour refaire au propre les plans électriques, d’évacuation et cela part pour commander les pieuvres etc… Des plans qui vont alors servir aux conducteurs de travaux jusqu’à la fin du chantier. En un peu à tous les artisans impliqués dans la construction de la maison individuelle. 

“J’ai l’impression de faire un métier utile car j’aide un peu les gens à se loger”, avoue Fabrice Rimonteil. “On part donc soit des maisons catalogue soit des maisons que les clients ont dessiné. Et chaque matin, on a un planning de travail différent : cela peut être un avant-projet, des modifications de permis, un contrat à faire, un permis… C’est un métier tout le temps différent.”

Seule petite difficulté, parfois : “ ceux qui ont de gros budgets aimeraient presque avoir une salle de bain par chambre mais avec la RE 2020, il est déconseillé de mettre trop de douches de 20 pieds. Aujourd’hui, on va avoir plus de contraintes : toutes les grosses ouvertures doivent être plein sud, éviter les terrasses couvertes, renfort d’isolation, faire attention à l’isolation, moyens de chauffage électriques bannis…”

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Email
WhatsApp
Continuer la lecture

Autres articles récents