Constructeur de maisons individuelles depuis près de 50 ans
dans tout le sud-ouest de la France

Faire construire sa maison individuelle dans le Sud-Ouest : les étapes



Table des matières masquer

Étape 1 : Définir ses besoins et son budget

Aller voir sa banque

Inutile de commencer à faire des plans tant que vous ne connaissez pas précisément la somme dont vous disposez. Une première rencontre avec le banquier vous aidera à y voir plus clair. Il regardera avec vous quelle est votre capacité d’emprunt. Généralement, une banque considère que le taux d’endettement de l’emprunteur ne doit pas dépasser 33 % de son revenu annuel. Là dessus, elle vous renseignera sur les frais annexes souvent oubliés comme les assurances, la viabilisation du terrain, les frais de notaires etc…

Cet article, explique comment calculer le montant de vos mensualités de crédit immobilier

Définir ses besoins

À ce stade, il est tout de même possible de rêver un petit peu. Définissez le nombre de pièces minimales dont vous avez besoin dans votre maison, et sa surface idéale. Imaginez ensuite le nombre de mètres carrés que vous souhaiteriez allouer à votre pièce de vie. Pensez ensuite aux choses que vous aimez : une cuisine ouverte ou fermée, des combles aménageables, un bâtiment à étage ou de plain pied. Faites la liste des éléments indispensables et celle des choses dont vous pourriez vous passer mais qui vous font envie. Pensez également à vos sources d’énergie. Préférez-vous un chauffage électrique, un chauffage central etc… Tous ces éléments vous serviront lorsque vous irez voir un constructeur ou un architecte.

Étape 2 : Trouver un terrain constructible

Dénicher le terrain de vos rêves

Localisation, orientation, végétation, dénivelé, vue, etc… Les critères qui peuvent vous conduire à choisir un terrain pour construire dans le Sud-Ouest sont nombreux. Certaines de ces qualités très recherchées influenceront bien sûr son prix.

Bouche à oreille, promenades, petites annonces, agences immobilières ou constructeurs, il existe de nombreuses façons de trouver un terrain. Vous pouvez également vous adresser en mairie.

Terrain à vendre Sud-Ouest maison Sic
Petites annonces, agences immobilières ou constructeurs vous aident à trouver le terrain adapté à votre construction dans le Sud-Ouest.

Le certificat d’urbanisme et le PLU

Disponibles en mairie, ces deux éléments indispensables vous renseignent sur la faisabilité du projet et les règles d’urbanismes qui s’appliquent au terrain que vous avez en vue. En effet, avoir un terrain ne vous donne pas toutes les libertés constructives. La hauteur du bâtiment, l’emplacement sur le terrain, les matériaux, le nombre de m2, tout cela peut être réglementé.

Les professionnels de la construction comme les constructeurs de maisons individuelles peuvent vous aider à définir votre projet et comprendre les règles qui s’appliquent.

Étape 3 : Choisir les professionnels

Le constructeur de maison individuelle

C’est la solution la plus simple et la plus prisée en France. Encadré par le contrat de construction de maison individuelle ou CCMI, il doit livrer une maison dans les délais et au prix convenu. Interlocuteur unique du futur propriétaire, il chapeaute l’ensemble du projet, de la recherche du terrain à l’établissement des plans en passant par le choix des prestataires, ou le dépôt du permis de construire.

Pour prendre contact avec le constructeur Maisons Sic, cliquez ici.

Constructeur_Maison_Gironde_Occitanie_Maisons_Sic
Des plans jusqu’à la réalisation, le constructeur de maison individuelle maîtrise l’ensemble d’un projet.

L’architecte est obligatoire pour les maisons de plus de 150 m2

L’architecte a la même mission que le constructeur de maison individuelle. Il suit le chantier et réceptionne les travaux. Le client signe avec lui un contrat de maîtrise d’œuvre. Cependant, même s’il est accompagné par l’architecte, c’est au client de signer les contrats avec les différentes entreprises qui réaliseront le chantier.

Étape 4 Étude de sol

Il s’agit de connaître la nature du sol pour adapter les fondations de la future maison. Une étape importante qui permet de mieux planifier son budget et garantir la pérennité de la construction.

Étape 5 Obtenir son crédit immobilier

Muni de votre plan et d’un devis estimatif, vous pouvez aller voir votre banquier pour établir un dossier de prêt. Renseignez vous bien sur les différents prêts qui s’offrent à vous. N’hésitez pas à aller voir plusieurs banques ou faites appel à un courtier en prêts immobilier pour obtenir les meilleurs taux.

Étape 6 Les Actes administratifs

Signature du compromis de vente

L’acquéreur signe d’abord un compromis de vente de terrain avec le vendeur. Par ce document, signé devant notaire, l’acquéreur s’engage à acheter le terrain si les clauses suspensives sont levées. Généralement, il s’agira de l’obtention du prêt immobilier et du permis de construire.

Construire sa maison crédit immobilier, acte notarié
Le compromis de vente réserve un terrain jusqu’à l’obtention du prêt.

Signature du contrat de construction de maison individuelle

Le CCMI est le contrat passé entre le constructeur et le particulier. Par ce biais, le constructeur s’engage à livrer un projet dans un délai convenu, sur la base du plan élaboré. Le particulier peut se réserver certains travaux qu’il souhaite réaliser lui même.

Déposer le permis de construire

Lorsque vous achetez un terrain dans le but de faire construire, vous signez d’abord un avant-contrat qui sera une promesse de vente ou un compromis de vente. Celui-ci comprend généralement une condition suspensive relative à l’obtention du permis de construire. Alors même que vous n’êtes pas encore le propriétaire du terrain, cet accord vous permet de déposer une demande auprès de la mairie où se situe le terrain. Le délai d’instruction est en principe de deux mois.

Signature de l’acte authentique

Une fois le permis de construire validé et le prêt obtenu, l’acquéreur et le vendeur du terrain retournent voir le notaire pour signer l’acte authentique. L’acquéreur est alors définitivement propriétaire du terrain.

Suite de cet article sur les grandes étapes pour faire construire sa maison individuelle dans le Sud-Ouest.

De la première pierre jusqu’à la réception

Vous avez décidé de faire construire votre maison individuelle dans le Sud-Ouest. Passer des plans à la réalisation, est à la fois un moment réjouissant et inquiétant. Du gros œuvre au second œuvre, chaque phase de la construction a son importance. C’est de ces différentes étapes que viendront la solidité, le confort et les performances de la maison.

Pour aider sa clientèle à mieux comprendre le déroulé d’un chantier, Maisons SIC, constructeur de maison individuelle dans le Sud Ouest a recréé à l’échelle 1, les étapes de la construction d’une maison individuelle dans le Sud-Ouest.

Découvrez ici le Showroom virtuel avec visite 3D à 360° (signée VR Interactive) de cette exposition. Et contactez-nous pour bénéficier d’un rendez vous personnalisé.

Phase 1 : Le gros œuvre, naissance du volume de la maison

Lors du gros œuvre, la maison prend véritablement forme. Murs, charpente, toiture, le gros œuvre rassemble tout ce qui concourt à la solidité et la stabilité de l’édifice.

 

1ère étape : soigner la base pour éviter les fissures

De bonnes fondations

Invisibles et pourtant primordiales, les fondations supportent le poids de la maison. Leur profondeur et leur nature varient en fonction du terrain. Il existe différents types de fondations, la plus courante étant la semelle béton filante ou semelle continue. Adaptée à des sols résistants et relativement plats, elle prend place dans une tranchée peu profonde (de 50 cm à 1 m). Pour s’adapter aux terrains en pente, les constructeurs peuvent opter pour des fondations en redans.

Le constructeur met tout en œuvre pour éviter les tassements différentiels qui sont l’une des causes principales de fissure, comme le montre l’Agence Qualité Construction dans ce document sur les pathologies des fondations superficielles.

Fondation maison constructeur Sud Ouest
Maisons Sic soigne ses fondations pour éviter les fissures dans la maçonnerie.

Le soubassement et le vide sanitaire

Il s’agit des premiers rangs de parpaings, briques ou pierres qui reposent sur les fondations et sont placés sous la dalle. La hauteur diffère selon que l’on souhaite que la dalle du rez-de-chaussée repose sur un sous-sol, un vide sanitaire ou directement sur les fondations. La création d’un sous sol a bien des avantages, mais est une opération couteuse. Plus économique, le vide sanitaire désolidarise le plancher du sol, ce qui évite les risques de tassement ou de fissures fréquents sur certains sols. Les sols argileux notamment, fréquents en région toulousaine, gonflent ou se rétractent en fonction du taux d’humidité, comme l’indique cet article de logic-Immo. La maison est également plus saine puisque, associé à une barrière étanche placée sur le soubassement, le vide sanitaire bloque les remontées capillaires.

2ème étape : Isoler, couler la dalle et placer les réseaux et l’assainissement

Avant de couler la dalle, il convient de mettre en place, les câbles d’alimentation électrique ainsi que les arrivées d’eau et les tuyaux d’évacuation des eaux usées et des eaux vannes. Dès cette étape, les pentes sont prévues et respectées pour garantir un écoulement parfait dans le temps.

Maison Sic, accorde un soin particulier à cette étape cruciale. Les tuyaux sont ainsi provisoirement bouchés pour éviter que les gravats ne tombent à l’intérieur durant le chantier.

soubassement_Assainissement-Dalle_isolation_construction_maison
Le vide sanitaire proposé par maison Sic vise une maison saine.

3ème étape : l’élévation des murs porteurs

Les murs s’élèvent ensuite en suivant les plans prévus, avec les réservations pour les différentes portes et fenêtres. Les seuils et appuis de fenêtres sont mis en place ainsi que les linteaux, qui retiennent la charge au dessus des menuiseries. Chez Maison Sic, constructeur de Toulouse à Bordeaux, les murs sont renforcés par une ceinture en béton armée en partie haute. Liés à une arase sur les murs pignons, ils visent à éviter les risques de fissuration liés à la pression de la charpente.

4ème étape : Concevoir le toit

– La charpente

La charpente est généralement en bois et parfois en métal. Soutien de la toiture, la charpente dite traditionnelle est constituée de fermes, pannes et chevrons qui transmettent le poids de la couverture vers les murs porteurs. Les charpentes à fermettes industrielles, sont aujourd’hui très employées en construction neuve. Constituées de pièces de bois de plus faibles épaisseurs que les fermes traditionnelles, les fermettes offrent une forte résistance grâce à leur conception en forme de triangle. Elles occupent une surface importante dans les combles qui sont alors inhabitables. Offrant un bon rapport résistance/légèreté, elles répartissent bien les charges, ce qui évite toute déformation de la toiture.

– La toiture

+Un toit en pente

Dès que la charpente est terminée, et un écran de sous toiture installé, un couvreur vient poser les tuiles terres cuites, ou les ardoises dans les cas les plus fréquents. Le matériau choisi est question des goûts mais aussi de l’architecture locale, du climat et des réglementations.

La terre cuite est le matériau le plus employé en toiture. Durables et résistantes, notamment au gel, les tuiles terres cuite existent en différentes formes et couleurs en fonction des spécificités régionales.

Les ardoises sont également très fréquentes dans certaines régions, notamment dans les régions montagneuses comme les Pyrénées. De grande longévité elles résistent particulièrement bien aux intempéries.

Combles perdus et toiture tuile
En charpente les fermettes garantissent la bonne tenue de la toiture en tuiles terre cuite.
+ Les toitures terrasses

Composés d’une seule pente très faible, les toits terrasses augmentent le nombre de mètres carrés d’une maison. Recouverts de graviers, de carrelage ou végétalisés, ils peuvent s’ils sont accessibles, offrir un nouvel espace de vie extérieur. La conception et la mise en œuvre doivent être particulièrement soignée pour éviter les infiltrations

5ème étape : la pose des menuiseries

Les fenêtres comme les portes nécessitent un soin particulier lors de la pose. Même les fenêtres les plus performantes auront des fuites, si elles ne sont pas correctement posées.

 

Phase 2 : le second œuvre, aménager et équiper la maison

Désormais hors d’eau, hors d’air, la maison entre dans sa seconde phase de travaux qui vise à la rendre habitable. Aménagement intérieurs, isolation, plâtrerie, enduits, plomberie, électricité, le second œuvre regroupe tous les travaux visant à aménager et équiper la maison.

Thermique et phonique, l’isolation garantit le confort et les économie dans l’habitat.

1ère étape : Isoler la maison individuelle dans le Sud-Ouest

– Isolation thermique

Alors que l’énergie est de plus en plus chère, l’économiser est devenu primordial. Comme l’explique la Dépêche du Midi dans cet article. Placée sur les parois extérieures de la maison (toiture, murs extérieurs, dalle du RDC), l’isolation a pour mission d’éviter les déperditions de chaleur d’une maison individuelle. Plus l’isolation sera performante, plus votre maison sera économique à l’usage. Sur le long terme, l’investissement de départ sera ainsi largement compensé. L’attention du constructeur sera portée sur la traque aux ponts thermiques. Il s’agit d’éviter les points de contact entre l’air intérieur chaud et une surface froide non isolée.

S’il est possible de faire aujourd’hui de l’isolation par l’extérieure, en France, l’isolation se fait généralement par l’intérieur.

– Isolation phonique, y penser lorsque l’on fait construire sa maison individuelle

Mise en œuvre entre étages mais aussi dans les cloisons intérieures de la maison, un isolant phonique a pour but d’atténuer la transmission des bruits entre deux pièces du logement afin de garantir la tranquillité et l’intimité des habitants.

2ème étape : Plomberie et électricité

Installés avant la pose des plaques de plâtre, les réseaux (électricité, chauffage, eau chaude, eau froide), se dissimulent aux regards dans les cloisons. L’électricien repassera après l’intervention du plaquiste pour poser les prises, interrupteurs et points d’éclairage.

3ème étape : Cloison intérieure et plâtrerie

Les murs et le plafond désormais isolés sont ensuite recouverts de plâtre. Viennent enfin les cloisons intérieures qui laissent plus clairement apparaitre la maison future.

4ème étape : Le chauffage, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire et la ventilation

– Installation des équipements

L’installation des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire doit être faite dans les règles de l’art. Les équipements modernes comme le chauffe-eau thermodynamique ou les pompes à chaleur, doivent garantir les économies d’énergies et un bon niveau de confort. Il faut notamment veiller à l’absence de nuisance sonore, en intérieur comme en extérieur.

– Installation des émetteurs de chaleurs

Outre les radiateurs classiques, il est aussi possible d’installer un chauffage par le sol. Celui-ci peut être électrique ou à eau chaude. Les éléments de ces systèmes se posent sur l’isolation du rez-de-chaussée et noyés dans la chape qui servira à recevoir la finition de sol.

Placé sous la chape, le chauffage par le sol garantit le confort de la maison.

5ème étape : La production d’électricité

Le Sud Ouest est une région ensoleillée. Lorsque l’on fait construire sa maison individuelle, il faut en profiter. Les panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité à partir de l’énergie solaire. Ils s’installent sur la toiture.

6ème étape : L’enduit de finition de façade

Ce dernier ne sert pas uniquement à embellir l’aspect de la maison individuelle. Il a aussi pour mission de protéger durablement les façades des intempéries. L’application de l’enduit requiert un certain savoir faire pour éviter les fissures et les possibles infiltrations qui peuvent dégrader le bâti. Sur certains points stratégiques, comme les liaisons entre les menuiseries et la maçonnerie, des constructeurs mettent en œuvre un treillis. Il évite les fissurations du crépi dues aux différences de dilatation des matériau ou aux vibrations des coffres de volets roulants.

 


X

Ligne Performance

Contenporaine-Atrium (1)

Ligne Contemporaine

12- Performance-12-Contemporaine (1)

Ligne Bois

AUTRES-ligne-bois -accueil

Laissez nous vos coordonnées pour avoir plus d’informations… Ou cliquez sur les images au dessus.